Habitudes de sommeil et caractéristiques du sommeil à l’âge d’un an dans l’étude de cohorte Elfe

Le sommeil du nourrisson joue un rôle essentiel dans le bon développement physique et cérébral de l’enfant. Une quantité ou une qualité insuffisante de sommeil a un impact négatif sur la santé physique et mentale de l’enfant, ses fonctions cognitives, son comportement et sa réussite scolaire. En tant que parent, professionnel.le de la santé ou de l’éducation, il est nécessaire d’en connaître les caractéristiques afin de mettre en place les gestes quotidiens adéquats pour assurer les meilleures conditions possibles d’endormissement et de sommeil de l’enfant.

Les problèmes de sommeil, notamment les difficultés d’endormissement et les réveils nocturnes, affectent entre 20 et 30 % des nourrissons et jeunes enfants et ils peuvent persister dans le temps jusqu’à l’âge adulte. Étudier et comprendre les troubles du sommeil dès le plus jeune âge se révèle donc primordial pour favoriser le bon développement de l’enfant.

Un article publié en 2020 à partir des résultats de la cohorte Elfe (référence) décrit les caractéristiques du sommeil des nourrissons, la durée de leur sommeil (sur 24 h), les difficultés d’endormissement et les réveils nocturnes chez 11 783 enfants à l’âge d’un an. Ces caractéristiques sont associées aux habitudes entourant le sommeil des jeunes enfants comme la présence des parents lors de l’endormissement, le fait de manger pour s’endormir, de sucer une tétine ou un doigt pour dormir, l’organisation et l’emplacement du sommeil.

La durée du sommeil des enfants d’un an – comment privilégier la quantité

La durée du sommeil des enfants français âgés d’un an : plus longue que dans les autres pays

Les jeunes enfants français semblent avoir des durées de sommeil plus longues et moins de troubles du sommeil que ceux des autres pays. Selon l’étude, les nourrissons français âgés d’un an dorment en moyenne 13 h 36 par jour, dont 2 h 54 de sieste en journée. Ils dormiraient ainsi 30 à 60 minutes de plus par jour que les enfants du même âge des autres pays développés, principalement en raison de siestes plus longues.

La succion non nutritive (tétine pour 70 % des nourrissons ou doigts en l’absence de tétine pour 20 % d’entre eux) et l’utilisation d’un doudou (80 %) favoriseraient une durée de sommeil plus longue pour les jeunes enfants. Ces habitudes apaisantes et réconfortantes sont bénéfiques pour l’endormissement de l’enfant et elles amélioreraient significativement la durée de son sommeil. A l’inverse, la présence des parents lors de l’endormissement (30 %), le fait de le faire dormir en dehors de son propre lit (25 %) et/ou de le nourrir pour l’endormir (10 %) sont associés à une plus courte durée de sommeil de l’enfant. Enfin, partager la chambre avec son enfant d’un an ne semble pas avoir d’impact sur la durée de son sommeil.

Les réveils nocturnes et les difficultés d’endormissement – comment s’assurer de la qualité du sommeil

D’après les résultats de l’étude, on estime que 22 % des enfants d’un an présentent des réveils nocturnes fréquents (plus de 2 fois par semaine) et 16 % ont souvent des difficultés d’endormissement. Comme pour la durée du sommeil, la présence des parents lors de l’endormissement, l’alimentation pour l’endormir et le fait d’installer le nourrisson ailleurs que dans son lit pendant son sommeil sont liés à des réveils nocturnes et des difficultés d’endormissement plus fréquents chez l’enfant. Partager la chambre avec son enfant d’un an ne semble pas avoir d’impact sur les difficultés d’endormissement mais est associé à des réveils nocturnes plus fréquents.

L’étude a permis de mettre en évidence les habitudes entourant le sommeil du jeune enfant qui sont associées à des problèmes d’endormissement, des réveils nocturnes et à la durée de son sommeil. Les habitudes problématiques peuvent être rectifiées par l’entourage afin d’améliorer le repos de l’enfant tant sur le plan de la durée que de la qualité.

D’autres études utilisant les données de la cohorte Elfe seront nécessaires afin d’évaluer l’évolution du sommeil de ces mêmes enfants à différents moments de leur vie et selon les habitudes de sommeil mises en place.

Messayke S, Franco P, Forhan A, Dufourg MN, Charles MA, Plancoulaine S. "Sleep habits and sleep characteristics at age one year in the ELFE birth cohort study". Sleep Med, March 2020. [Lien]

En savoir plus

Messayke S, Franco P, Forhan A, Dufourg MN, Charles MA, Plancoulaine S. "Sleep habits and sleep characteristics at age one year in the ELFE birth cohort study". Sleep Med, March 2020. [Lien]

Chiffres clefs

  • Les nourrissons français âgés d’un an dorment en moyenne 13 h 36 par jour, dont 2 h 54 de sieste en journée
  • 22 % des enfants d’un an présentent des réveils nocturnes fréquents (plus de 2 fois par semaine)
  • 16 % ont souvent des difficultés d’endormissement