10 ans : 10 avancées de recherche

2021, Elfe fête ses 10 ans

En 2021, nous sommes à mi-parcours de cette première étude longitudinale consacrée au suivi des enfants au fil des âges.

L’étude Elfe constitue déjà un ensemble de données unique en France, permettant d’analyser le développement de l’enfant dans son milieu. La recherche fait progresser les connaissances au bénéfice de la population. Ces nouvelles connaissances peuvent alors éclairer l’action des pouvoirs publics, changer les comportements, les pratiques professionnelles. Plus de 90 articles scientifiques ont déjà été publiés pour faire avancer la recherche dans le domaine de l’enfance.

 

10 ans : 10 avancées de la recherche pour l’enfance

À l’occasion des 10 ans de l’étude, nous vous proposons de découvrir 10 avancées de recherche qui ont alimenté les débats sur des grandes questions de société, contribué à l’évolution des lois et des réglementations, ou encore produit de nouvelles connaissances sur un sujet inconnu il y a à peine un an…

1 • Exposition des femmes enceintes aux pesticides 2 • Écrans : sommeil, comportements et apprentissages 3 • Congé de paternité et implication des pères

En 2016, Santé publique France publie les résultats d’une étude menée sur la cohorte Elfe qui, pour la première fois en France, décrit l’exposition des femmes enceintes à certains polluants environnementaux. Les résultats de l’étude démontrent notamment qu’il existe une association significative entre l’utilisation de pesticides au domicile pendant la grossesse et le risque de malformations génitales du petit garçon à la naissance.

Ces résultats confortent toutes les actions et recommandations visant à protéger la population des pesticides et notamment les femmes enceintes.

Avec le développement des technologies numériques, les écrans ont envahi nos vies. Des médecins ont cependant commencé à alerter l’opinion sur des troubles présentés par de jeunes enfants exposés de façon prolongée aux écrans.

 

Dans l’étude Elfe, l’utilisation prolongée d’écrans par des enfants de 2-3 ans est associée à une augmentation du risque de troubles du sommeil, du comportement et des apprentissages précoces. Ce résultat conforte les recommandations d’usage modéré chez les jeunes enfants.

Le congé de paternité vise à développer les tout premiers liens entre l’enfant et son père et ainsi à équilibrer le temps consacré aux enfants entre les parents.

Jugé trop court pour être efficace, le gouvernement a annoncé le doublement du congé de paternité à partir de juillet 2021 qui passera alors à 28 jours. Cette nouvelle mesure s’est notamment appuyée sur les résultats des travaux de recherche menés sur Elfe.

Prendre son congé paternité, quand on devient jeune père, a un effet à long terme sur l’implication paternelle dans la vie de l’enfant et dans la prise en charge des tâches parentales.

4 • Préparations infantiles hypoallergéniques mises en doute 5 • Bilans de santé à l’école : le rôle clef de la Protection maternelle et infantile 6 • Bénéfice de l’allaitement pour la santé des nourrissons

En 2019, les résultats de recherche Elfe mettent en doute l’intérêt des préparations infantiles hypoallergéniques.

En suivant les enfants de la cohorte jusqu’à l’âge de deux ans, les scientifiques n’ont observé aucun effet protecteur de ces produits contre d’éventuelles manifestations allergiques. Ces résultats ont été démontrés alors que l’Agence européenne introduisait une nouvelle réglementation sur la sécurité des aliments imposant aux producteurs de lait pour nourrissons d’apporter des preuves scientifiques pour pouvoir indiquer le label HA, hypoallergénique.

Publiés en 2019, ces résultats créent le débat au sein de la société et renforcent l’intérêt de cette nouvelle réglementation.

 

L’examen de santé pratiqué en école maternelle par les services de PMI permet le dépistage précoce de troubles sensoriels et du développement.

Malgré des disparités organisationnelles des services de PMI entre les départements, le suivi longitudinal des enfants Elfe démontre que ces dépistages et les orientations thérapeutiques qui en découlent ont un impact bénéfique sur la santé des enfants. Ces résultats soulignent ainsi l’importance de la réalisation des bilans de santé à l’école maternelle sur l’ensemble du territoire.

Cette priorité fait partie des recommandations du parcours de santé des enfants de 0 à 6 ans avec sa généralisation et son harmonisation nationale d’ici 2022.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande un allaitement maternel pendant au moins six mois. Un des bénéfices de l’allaitement qui justifie cette recommandation est la protection du nourrisson contre les infections.

Mais qu’en est-il dans des pays où les conditions sanitaires sont bonnes comme la France ? En observant les motifs d’hospitalisation dans la cohorte Elfe, les scientifiques ont observé un moindre risque d’hospitalisation pour gastro-entérite dans les deux premières années de vie des nourrissons allaités.

Même si la durée de l’allaitement maternel en France reste l’une des plus courtes en Europe, on observe bien son effet bénéfique sur les infections digestives dans notre pays.

7 • Mode de garde avant 3 ans et développement du langage 8 • L’origine de l’écriture « en miroir » chez le jeune enfant 9 • Covid-19 : mobilisation exceptionnelle de la cohorte pour comprendre l’épidémie

La crèche collective serait propice à l’expérimentation par le jeune enfant de différents types de stimulations favorisant le langage.

Dans l’étude Elfe, le nombre de mots connus par l’enfant à 2 ans est en effet plus important lorsque celui-ci est confié à une structure collective même si l’on tient compte des caractéristiques sociales des familles.

Ces résultats, également démontrés à l’étranger, suggèrent que la fréquentation de la crèche réduit les inégalités précoces dans l’acquisition du langage.

L’un des exercices sur les nombres proposé aux enfants lors de l’enquête en moyenne section de maternelle – l’écriture des premiers nombres de 1 à 5 – a permis de mieux comprendre l’écriture en miroir des chiffres, c’est-à-dire l’inversion de leur orientation gauche/droite, très fréquente pour le
chiffre 3.

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas le fait d’être gaucher qui engendre l’écriture en miroir chez le jeune enfant. L’inversion proviendrait en fait du sens de l’écriture de gauche à droite en français.

Certains chiffres et lettres (le J par exemple) étant orientés vers la gauche, l’enfant est tenté d’inverser « logiquement » leur orientation.

Une étude comme Elfe peut être rapidement mobilisée pour la recherche dans un contexte de crise sanitaire telle que celle que nous vivons depuis quelques mois.

La cohorte Elfe a ainsi participé à la recherche sur la Covid-19.

L’enquête a apporté des informations clefs sur le taux d’infection des enfants, les risques de transmission intrafamiliale ainsi que sur les conditions de vie des familles durant le premier confinement du printemps 2020.

Avec Elfe, nous continuerons à apprendre sur les conséquences à long terme de la crise Covid-19.

[En savoir plus]

10 • Elfe : une étude de référence pour la recherche sur l’enfance

En 2011, deux cohortes d’enfants voyaient le jour, Elfe, pour suivre des enfants principalement nés à terme, et la cohorte Epipage 2, pour suivre des enfants nés grands prématurés. Depuis, les deux cohortes ont tissé des liens de plus en plus étroits.

Ainsi, à l’âge de 5 ans et demi, des familles Elfe ont participé à l’enquête organisée par la cohorte Epipage 2 afin d’évaluer, de manière comparative, le retentissement de la prématurité sur la santé et le bien-être physique et psychologique.

Les informations de la cohorte Elfe peuvent être également utilisées en collaboration avec d’autres études en France et dans le monde pour faire progresser les connaissances sur la santé des enfants.

 

2021 - L’année des 10 ans

Les étapes de l’étude depuis 2011